Eloge funèbre du Bâtonnier Thérèse YOYO

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » cette Maxime attribuée à Lavoisier est, nous le savons, tout simplement la paraphrase du philosophe grec présocratique Anaxagore.

Madame le Bâtonnier Thérèse YOYO est venue, elle a servi, puis elle s’en va. 

Le Barreau de Martinique que je représente a souhaité en quelques mots lui rendre hommage. Je remercie sa famille et l’église de nous permettre ici de le faire.

Articles en relation

25 septembre 2018

LA NUIT DU DROIT

5 juin 2018

Salon O Masculin